Andy Murray tire sa révérence à Wimbledon en émotions et en grandeur

Le Britannique Andy Murray et l

Andy Murray tire sa révérence à Wimbledon en émotions et en grandeur

Andy Murray tire sa révérence à Wimbledon

Contraint de déclarer forfait en simple pour son ultime Wimbledon, Andy Murray a tenu à jouer une dernière fois le mythique tournoi au moins en double avec son frère: les organisateurs lui ont fait l’honneur du Centre Court jeudi, le vieux guerrier a rugi et le public a chaviré de plaisir.

Un hommage mérité pour le vaillant joueur

Sur les trois matchs joués quotidiennement sur le plus mythique des courts de tennis durant la première semaine du tournoi, jamais un double n’est programmé. Mais Sir Andy le vaut bien et les tribunes sont pleines à craquer en ce début de soirée pour voir le héros une dernière fois. Ou presque puisqu’il est également engagé en double mixte avec sa compatriote Emma Raducanu. Et Murray a fait du Murray: il s’est battu comme un forcené, il a hurlé sa joie, sa colère, s’en est pris à son box.

Des tribunes un spectateur crie “Pas trop vite Andy, j’ai pris une baby sitter”, résumant le bonheur du public de voir jouer Murray, si souvent blessé depuis des années.

Un adieu émouvant pour le champion

Mais la fin du parcours est proche. Jouant depuis 2019 avec une hanche métallique, Murray a annoncé qu’il prendrait sa retraite après les Jeux olympiques cet été à Paris. Sur le Centre Court, les points défilent et la fin du match arrive. Une cérémonie se met en place.

Puis vient une vidéo avec des témoignages des plus grands joueurs de son époque, ceux avec qui il a formé le Big 4, ainsi que Serena Williams avec qui il a joué des doubles mixtes. “Parfois, il a semblé que tu étais seul contre tous, mais tu n’étais pas seul, parce que tu portais non seulement tes rêves, mais aussi les leurs”, racontent Federer, Nadal, Djokovic et Serena sur des images mêlant Murray et le public britannique.

Andy Murray en larmes lors d'un discours d'adieu à Wimbledon après son match de double perdu avec son frère sur le Centre Court, le 4 juillet 2024 à Londres (AFP - Ben Stansall)

Un départ en apothéose pour une légende du tennis

“Nous, nous avons été contre toi, et avec toi. Et nous savons ce que tu ressens en cet instant”, disent-ils. “A la fin, il n’y a rien d’autre à faire que de serrer la main à un adversaire qu’on ne peut pas battre”, concluent-ils en référence à l’âge.

Avant que ne commencent les questions sur les grands moments de sa carrière, Murray prévient, avec humour pour cacher peut-être une certaine gêne d’être ainsi exposé: “Il faut faire vite, parce que mes enfants sont là et il est tard pour eux”.

Voilà, c’est fini, il faut partir: il passe une haie d’honneur formée par certains des plus grands joueurs dont John McEnroe, Martina Navratilova, Novak Djokovic, Iga Swiatek et ses compatriotes Dan Evans, Cameron Norrie, Jack Draper, Tim Henman.

Sinon, Andy et Jamie Murray ont perdu 7-6 (8/6), 6-4.

Andy Murray (d) et son frère Jamie en double contre les Australiens Rinky Hijikata et John Peers, le 4 juillet 2024 à Londres (AFP - Ben Stansall)

Source : www.challenges.fr

Votre réaction ?
+1
0
+1
0
+1
0
  • Vincent Charlier

    Vincent est un ancien joueur de tennis de haut niveau devenu chroniqueur sportif. Sa connaissance intime du circuit ATP et de ses coulisses lui permet de proposer des analyses et des anecdotes croustillantes.Vincent est particulièrement apprécié pour ses articles sur les jeunes talents et les espoirs du tennis, qu’il sait mettre en lumière avec passion et précision. Sur direct-tennis.com, ses chroniques sont une source d’inspiration pour les fans de tous âges.

Laisser un commentaire